Comment aider son alternant à décrocher son diplôme ?

17 août 2017 | Conseils pratiques | 0
Quelques astuces pour accompagner un alternant vers la réussite de son diplôme

Entre travail sur le terrain et semaines de cours, l’année peut sembler longue et complexe à gérer pour un jeune. Heureusement, en lui accordant du temps et de l’attention, il est possible de le soutenir dans la réussite de son année. Voici quelques astuces dédiées tout spécialement aux maîtres d’apprentissage !
 

Découvrez aussi les bonnes pratiques
pour assurer l’encadrement des jeunes en entreprise !

 

Concilier étude et travail : un équilibre délicat

 
Bien souvent, pour votre apprenti, une année d’alternance est un véritable défi : il lui faut à la fois être impliqué dans votre entreprise mais aussi sur les bancs de son école, ce qui signifie bien souvent qu’il doit faire ses devoirs et révisions après une journée de travail. C’est là, au milieu de ces deux postures, qu’il peut lui arriver de se « noyer » dans les tâches qui s’accumulent de part et d’autre.
 
Votre apprenti, aussi investi soit-il dans votre entreprise, doit également soigner son cursus scolaire pour obtenir le diplôme qui finalisera sa formation (et ainsi se lancer dans la vie active !). Bonne nouvelle, il suffit souvent de quelques gestes sur l’année pour l’aider à ne pas décrocher, côté théorie !
 

À lire également : Insertion professionnelle, zoom sur les 3 leviers de la réussite

 

4 idées pour accompagner l’alternant dans son cursus

 

  • Votre apprenti le sait-il ? Il a droit à 5 jours de congés payés dans le mois précédant son examen (1), qui peuvent être fractionnés en cas de contrôle continu dans l’enseignement supérieur. Informez-le de cette opportunité qui lui permettra de réviser (ou respirer) plus sereinement.
  •  

  • Il y a forcément un moyen de lui faciliter l’élaboration de son mémoire et de son rapport de stage : en assistant à sa soutenance, en lui donnant des conseils, en lui proposant de relire son travail, en lui accordant ses vendredis après midi pour se concentrer sur la rédaction…
  •  

  • Tout au long de l’année, n’hésitez pas à rester à l’écoute de ses avancées et de ses questionnements : qu’a-t-il appris à l’école ? Qu’est-ce qui l’intéresse dans ses études ? Quelles sont ses difficultés ? S’intéresser à ce qu’il apprend en-dehors de l’entreprise, c’est lui montrer que vous vous sentez impliqué, tout en lui permettant de mieux faire le lien entre ce qu’il apprend à l’école et ses missions dans votre entreprise. C’est une condition sine qua non pour l’aider à trouver du sens dans ses tâches, ce qui est l’un des critères les plus importants pour la jeune génération !
  •  

  • Enfin, pourquoi ne pas envisager de faire son projet tuteuré au sein même de l’entreprise, sur un service en particulier par exemple ? Au final, c’est du temps de gagné pour lui, ainsi que l’assurance d’être mieux encadré et de pouvoir approfondir sa réflexion grâce aux expériences vécues avec ses collègues…. Côté entreprise, cela vous permet d’avoir un regard extérieur sur une de vos activités. Bref, c’est un système gagnant-gagnant. Pensez-y !

 
Armés de ces conseils, vous devriez faciliter grandement la tâche à votre apprenti durant son année. Et si vous souhaitez en savoir plus sur comment devenir un bon tuteur, n’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de notre formation spécifique !
 
(1) Service-Public.fr
 

Crédit photo : Freepik

Laisser un message