Vous souhaitez vous lancer dans le tutorat d’un apprenti ? Excellente idée, mais savez-vous par où commencer ? Pour être optimal, le tutorat ne peut souffrir l’improvisation : il se construit pas à pas pour mener l’apprenant vers la réussite de sa mission. Heureusement, il est possible d’être formé pour bien accueillir un alternant ; on ne vous donne pas une, mais 7 raisons de suivre une formation au tutorat !
 

1/ Acquérir les connaissances juridiques propres à l’alternance

 
Le droit de l’entreprise, vous maîtrisez. Mais le tutorat est un nouveau contexte : quid des responsabilités de l’apprenti et de l’employeur ? Des droits et devoirs de chacun, des modalités du contrat de travail et des spécificités public / privé ? Être formé vous permettra de mieux connaître vos droits et ceux de l’alternant.
 

2/ Cerner la place du tuteur au sein d’un dispositif de formation

 
Accueillir un alternant et en être le tuteur, c’est aussi devenir un maillon fort de la formation du jeune. Mais vous n’êtes pas seul acteur : celui-ci alterne entre la formation en entreprise et l’école. Pour faciliter sa progression vers le métier envisagé, il convient d’optimiser la relation entre votre entreprise et son CFA. C’est l’un des facteurs clés de l’accompagnement d’un jeune !
 

3/ Mieux comprendre le rôle du tuteur vis-à-vis de l’alternant

 
Êtes-vous un supérieur hiérarchique ? Un référent ? Un mentor ? Sur quels leviers allez-vous jouer auprès de l’apprenti ? Ceux-ci sont nombreux : l’accueil et l’intégration, la montée en compétences, les relations avec l’école, les contrôles, les évaluations, le suivi, l’aide à la préparation du mémoire et de la soutenance, etc. Le programme d’un tuteur est chargé… mais il n’a rien de complexe s’il est préparé en amont.
 

4/ Favoriser le transfert de compétences

 
C’est au tuteur d’apprendre à l’alternant les rouages du métier : fixer des objectifs pédagogiques et organiser le parcours de montée en compétence est votre fonction première. Le savoir, vous l’avez, mais comment le transmettre à un jeune et lui permettre d’améliorer ses acquis de façon pédagogique ? Ce n’est pas forcément naturel !
 

5/ Mieux comprendre l’intergénérationnel

 
La différence entre les générations peut être à l’origine d’un certain « décalage » entre l’alternant, son tuteur ou son équipe. C’est pourquoi il est bon de revenir sur les bases des techniques de communication, la sensibilisation aux mécanismes d’apprentissage de l’alternant et la gestion de la relation apprenant / tuteur. C’est la meilleure façon de favoriser la cohabitation intergénérationnelle !
 

6/ Prendre en main et développer des outils opérationnels

 
Une formation au tutorat permet également de maîtriser les bons outils pour transmettre les connaissances à l’apprenant, évaluer ses progrès et ses acquis. Pédagogie toujours, vous voilà dans le rôle du professeur sur le terrain. C’est donc à vous de fournir et de faire connaître les outils adéquats. Pensez notamment au tableau individuel de suivi de formation (TISF) !
 

7/ Ne pas passer à côté de l’accompagnement du jeune

 
C’est l’objectif final d’une formation au tutorat. Un alternant accueilli et accompagné de la meilleure façon jusqu’à son diplôme, qui peut exprimer son talent et devenir un professionnel compétent, c’est un gain de temps et d’expérience pour les deux parties.
 
Vous voilà convaincu par la nécessité de trouver une formation au tutorat pour accueillir au mieux votre alternant ? Sachez que chez Proactive Academy, nous vous proposons une solution complète avec une formation tuteur sur deux jours. Tous les points forts à connaître y sont abordés. À vous le tutorat serein et productif !
 

Crédit photo : Fotolia / Industrieblick