Sollicitée par la 3WAcademmy pour mettre en place sa formation à la RPE auprès des jeunes de l’établissement, la Proactive Academy a réussi son pari. En témoignent les retours de Kiril, jeune développeur web, et de Djamchid Dalili, directeur de la 3WA. Tous deux gardent un excellent souvenir de l’action de la Proactive Academy à leurs côtés. Témoignages.

Kiril, développeur web : “Je n’aurais jamais réussi sans la Proactive Academy”

A 28 ans, et malgré un parcours universitaire sans faute, Kiril, ne trouvait pas d’emploi. Après une petite expérience dans l’univers du développement web, le jeune homme a décidé de se reconvertir professionnellement. Aujourd’hui en poste depuis quelques semaines au sein d’un univers qui le passionne, il sait qu’il n’y serait peut-être jamais parvenu sans l’aide de la Proactive Academy. Témoignage.

Kiril jeune 3wa« Au départ, j’ai un parcours littéraire. Après avoir fait LEA, puis un master en communication-marketing, je ne parvenais pas à trouver d’emploi. Alors que j’étais au chômage, j’ai obtenu un petit contrat dans une agence de consulting, où j’ai pu découvrir le monde du développement web. Je me suis éclaté. J’ai immédiatement eu envie de me reconvertir. Par chance, j’ai pu avoir droit à une formation de trois mois, financée par Pôle Emploi. J’ai appris à maîtriser Java, mais cela n’a pas suffit. Tous les employeurs me disaient alors que je manquais d’expérience professionnelle.

 

Me restait une solution : trouver un contrat en POEI (préparation opérationnelle à l’emploi individuelle), proposé par Pôle Emploi. Le principe est simple : une entreprise nous forme pendant trois mois, ou accepte de rémunérer une structure de formation, avec une embauche à la clé. C’est dans ce cadre que je me suis rapproché de la 3WAcademy, qui propose des formations en développement web. Le directeur, monsieur Dalili, m’a alors suggéré de participer à une session de la Proactive Acamedy, qui aide à la recherche d’entreprise.

 

Je suis parti sceptique. J’avais en mémoire les séances d’aide à la recherche d’emploi mises en place par différentes structures dites « spécialisées ». Des Powerpoint à gogo, des explications finalement assez inutiles… Mais la Proactive Aacdemy m’a bluffé. Damien, le formateur qui a animé la session, est un véritable coach. Durant deux jours, nous avons été dans le concret, il s’agit de véritables ateliers pratiques, animés par un pro.

 

On a travaillé par jeux de rôles. Un excellent moyen de nous mettre en confiance. Les simulations d’entretiens téléphoniques avec un employeur permettent de roder le discours. D’apprendre à aborder une structure en ne démarrant pas par « bonjour, je cherche un contrat ». De démontrer notre intérêt pour le domaine d’activité de l’entreprise, et pour l’entreprise elle-même. De mettre en confiance notre interlocuteur.

 

Après deux jours de formation, tout roulait. Je me sentais beaucoup plus à l’aise, j’étais plus sûr de moi. A l’issue de cette formation, j’ai répondu à une offre de contrat POEI en développement Java. J’ai obtenu un entretien, qui ne se serait jamais aussi bien déroulé si Damien ne m’avait pas mis en confiance, et si je n’avais pas acquis tous les automatismes grâce à la formation. Et puis… J’ai obtenu le contrat ! Une réussite que je dois en grande partie à la Proactive Academy ! Vraiment je remercie cette structure, ainsi que notre formateur. Après plusieurs mois de chômage, et de baisse de moral passagère, j’ai enfin trouvé ma voie. »

Djamchid Dalili, directeur de la 3W Academy : “ Notre collaboration avec la Proactive Academy ne fait que commencer”

 

Fondateur et créateur de la 3W Academy, centre de formation en développement web, Djamchid Dalili a fait appel à la Proactive Academy pour permettre à ses candidats de trouver le chemin de l’emploi. Un partenariat qui ne l’a pas déçu, et qui risque de s’inscrire dans la durée.

Djamchid, pouvez-vous nous parler un peu de votre centre de formation ?

djamchid dalili 3waLa 3WA est une école que j’ai fondée il y a trois ans, en partant du constant que le monde du développement web souffre d’une pénurie de main d’œuvre, alors que de très nombreux cerveaux disponibles peinent à trouver un emploi. L’idée du centre est donc de former des jeunes au développement web, de manière intensive, en ne se basant que sur la pratique : 400 heures sur 3 mois, durant lesquelles les candidats passent leur temps à coder. En sortant de l’école, les jeunes connaissent tous les rudiments du code nécessaires pour exercer un emploi dans ce domaine.

 

Pourquoi avoir fait appel à la Proactive Academy ?

Notre but est avant tout d’amener les jeunes gens sur le chemin de l’emploi. En faisant appel à la Proactive Academy, nous souhaitions démultiplier notre action, de manière à ce que nos candidats aient à la fois les compétences requises, ainsi que les clés pour prendre contact avec les entreprises, de manière à pouvoir décrocher un poste. La Proactive Academy a ceci de spécifique qu’elle propose des formations pratico-paratiques, ce qui correspond à l’identité de la 3WA.

 

Comment s’est déroulée la formation de la Proactive Academy ?

Elle a eu lieu sur deux jours, début septembre. 9 candidats y ont assisté. Le formateur a travaillé sur des jeux de rôles, des mises en situation. Un jeune jouait alors le rôle du candidat qui démarche des entreprises de manière spontanée pour trouver un emploi, un autre le rôle de la personne au standard de l’entreprise, qui lui répond. Dans un premier temps, le formateur a laissé les jeunes improviser. Avant de les reprendre sur tout ce qui n’allait pas. De leur apprendre à communiquer, en échafaudant un scénario. Et de le faire répéter, de nombreuses fois, jusqu’à ce que ça devienne un véritable automatisme pour eux. Ensuite, le jeu de rôle est devenu réalité, puisque les jeunes ont listé et contacté des entreprises “pour de vrai”, afin de décrocher des entretiens.

 

Quel regard portez-vous sur cette formation, vous qui y avez assisté ?

En fait, on se rend compte que, bien souvent, les jeunes contactent une entreprise comme ils lancent une bouteille à la mer. Ils appellent, font leur demande, essuient un refus et raccrochent. Les scénarios échafaudés par le formateur permettent aux jeunes d’être moins démunis au téléphone, de passer les barrages des standards et autres secrétaires. Ces astuces leur donnent la possibilité d’entrer en contact avec un interlocuteur privilégié, directement concerné par leur demande, avec qui ils vont pouvoir créer un contact, à qui ils pourront adresser leur demande, mais également exposer en quoi cela peut-être également une chance pour l’entreprise.

 

Le bilan de ces deux jours de formation est donc satisfaisant ?

Il l’est oui, bien sûr. Tout ceci est très récent, mais sur les 9 candidats qui y ont assisté, un a déjà trouvé un poste, 4 ont eu des dizaines de rendez-vous et sont dans l’attente de réponses, deux ou trois autres continuent de postuler avec confiance et conviction. Globalement, tous ont réussi à se remobiliser.

Et, de notre côté, l’expérience a été tellement positive que nous envisageons d’étendre le partenariat avec la Proactive Academy sous forme d’une formation en ligne. En tous les cas, notre collaboration ne fait sans doute que commencer.