En partenariat avec Bpifrance, Proactive Academy a organisé un job dating dans le but de faciliter la rencontre entre les apprentis et les entreprises. Fanny Letier, Directrice Exécutive chez Bpifrance, revient avec nous sur cet événement formateur et enrichissant !
 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Comment s’est déroulée votre collaboration avec Proactive Academy ?

 
Fanny Letier

Nous avons proposé à nos clients et participants de l’Est francilien de réaliser, avec Proactive Academy, un diagnostic sur leurs besoins en ressources humaines. Nous connaissons en effet les difficultés des entreprises à trouver des talents à la hauteur des ambitions de leurs projets. C’était avant tout une démarche pilote pour trouver des réponses innovantes aux défis de croissance des entrepreneurs, à travers l’écoute et l’analyse.

 

Proactive Academy a ensuite qualifié et sélectionné des candidats adaptés aux besoins des participants, nous permettant ainsi d’avoir un impact positif sur les entreprises et l’avenir des jeunes. Chez Bpifrance, nous croyons que le travail d’équipe est une condition de progrès à l’échelle nationale et locale !

 

Quelles sont les raisons qui ont amené Bpifrance a s’engager dans ce job dating ?

 
 

Nous sommes partis de 3 constats :

 

  • Le capital humain est le premier trésor des PME et des ETI. C’est leur premier levier ou leur premier frein à la croissance. Or, on accorde souvent beaucoup d’attention aux financements, mais beaucoup moins à leur capacité à attirer les talents.

 

  • Le second constat est désormais bien partagé, c’est celui d’un paradoxe : d’un côté il y a de nombreux emplois non pourvus et essentiels à la création de valeur, et de l’autre un taux de chômage préoccupant, en particulier chez les jeunes. Bpifrance, très engagée en matière de Responsabilité Sociétale et Environnementale, a voulu, à travers cette journée, tester un dispositif innovant pour promouvoir l’insertion des jeunes

 

  • Enfin, en France, l’apprentissage est un dispositif en recul qui manque d’efficacité : il y a 400 000 apprentis en France mais cette dynamique est en ralentissement. L’apprentissage constitue pourtant le dispositif le plus efficace pour lutter contre le chômage de masse des jeunes. Pour les finances publiques, le coût moyen d’un apprenti est de 8 300 euros, contre 12 750 pour un emploi aidé. On cite souvent l’Allemagne, à raison. Elle recourt massivement à l’apprentissage et ne compte que 8 % de chercheurs d’emplois entre 15 et 24 ans, contre 24 % pour nous. Les apprentis y sont plus âgés et sont plus qualifiés. Plus de 300 métiers ne sont accessibles que par la formation en apprentissage et les partenaires sociaux sont bien plus impliqués.

 

À lire également : « L’apprentissage, remède contre le chômage des jeunes ? »

 

Quels sont les retours par rapport à ce job dating ?

 

Sur place, les entreprises comme les jeunes avaient l’air heureux de ces rencontres, de la qualité de la qualification et des opportunités offertes par cet événement. Nous avons lancé une démarche d’évaluation plus concrète et plus détaillée que cette première sensation partagée. L’évaluation et l’ajustement aux besoins réels des entreprises est un principe fondamental de notre action.

 

Que vous a apporté cet évènement ?

 

Tout d’abord, l’envie de recommencer, avec d’autres entreprises et dans d’autres régions. Plus généralement, cela renforce notre détermination à innover pour apporter de nouvelles solutions concrètes aux entreprises dans lesquelles nous investissons. Nous qualifions leurs besoins de financement, dans un continuum, à chaque stade de leurs ambitions. Et nous les accompagnons dans tous les domaines de la compétitivité « hors coût ».

 

Ces rencontres avec de jeunes futurs apprentis rajoute une nouvelle corde à notre arc. Cette nouvelle année sera pleine d’opportunités pour aider les entreprises françaises à élever leur potentiel de croissance. Bpifrance fera tout pour les saisir !

 

Allez-vous faire d’autres évènements sur le même modèle ?

 

Ce job dating nous a confirmé l’intérêt de ces rencontres qualifiées entre jeunes apprentis et entreprises en recherche de collaborateurs. Nous allons attendre les retours des entreprises pour affiner ou ajuster la démarche mais nous envisageons d’ores et déjà d’étendre le dispositif dans toutes les entreprises dans lesquelles nous sommes actionnaires.

 

Merci à Fanny Letier de Bpifrance pour son retour ! Retrouvez également l’édito de Cyrille Mauchamp, co-fondateur de Proactive Academy, sur les avantages du job dating.

 

Crédit photo : Designed by jcomp / Freepik