L’ITESCIA est une école publique de la CCI Paris Île-de-France. Cette école de i-management a décidé de bousculer les méthodes d’enseignement en ouvrant une nouvelle formation : la Coding Factory. Nous avons rencontré Léa Pasdeloup, qui a suivi une formation pour animer des ateliers techniques de recherche d’emploi afin d’aider les jeunes à trouver une entreprise en alternance.
 

Pouvez-vous nous présenter brièvement l’ITESCIA et les métiers auxquels la structure forme les jeunes ?

 
Léa Pasdeloup aide les jeunes de la Coding Factory à trouver une entreprise en alternanceL’ITESCIA est une école d’enseignement supérieur basée à Cergy. Elle forme des étudiants en apprentissage, du niveau bac à bac +5 dans trois domaines d’activités différents : la gestion, le management et l’informatique. ITESCIA étant une école publique de la Chambre de commerce, toutes nos formations ont pour but de répondre aux besoins des entreprises et du marché.
 
Pour répondre à un réel besoin des entreprises qui travaillent dans le développement informatique, notre filière informatique a ouvert, cette année, son école du code : la Coding Factory. Cette nouvelle formation est basée sur des méthodes pédagogiques innovantes et participatives pour former les jeunes à devenir des développeurs très opérationnels. À la fin de leur formation, ils sont capables de développer des sites internet, des vidéos, des applications web et mobile. C’est une formation rapide d’un an à temps plein et de deux ans en alternance, qui délivre un diplôme reconnu par l’État.
 

Quelle est la problématique qui vous a menée vers Proactive Academy ?

 
La Coding Factory est une formation accessible à temps plein ou en apprentissage. Pour les jeunes qui choisissent la voie de l’apprentissage, mon rôle est de les aider à trouver une entreprise qui les accueille en contrat d’apprentissage. Dans ce contexte, j’ai été amenée à travailler avec Proactive Academy qui m’a formée à une nouvelle technique de recherche d’entreprise, notamment via des vidéos interactives.
 

Le domaine de formation – métiers du numérique – de l’ITESCIA a-t-il influencé la décision de suivre cette formation Proactive Academy ?

 
Le concept de la Coding Factory est axé sur une nouvelle pédagogie provenant des pays nordiques : elle forme les jeunes à devenir plus responsables, à travailler de manière collaborative, en équipe, dès le début de la formation. Le but est aussi de répondre aux attentes des jeunes qui souhaitent se projeter dans un métier à travers des outils digitaux modernes.
 
C’est pour cette raison que nous voulions également intégrer dans notre accompagnement à la recherche d’entreprise une méthode innovante comme celle de Proactive Academy.
 

Envie d’en lire plus sur l’innovation pédagogique ?
Voici 4 pratiques qui révolutionnent les techniques classiques d’apprentissage !

 

Comment s’est déroulée la formation ?

 
La formation s’est déroulée il y a deux mois environ. J’ai été formée pendant une journée avec une personne de Proactive Academy. Le matin, nous avons visionné différentes vidéos, nous avons abordé les différentes étapes à valider et nous avons fait des jeux de rôle. L’après-midi, nous avons vu ensemble les techniques pour animer un groupe d’une dizaine de personnes. Quelques jours plus tard, une personne est venue m’apporter des conseils pratiques pendant une demi-journée, lors de mes ateliers.
 

Quels résultats constatez-vous avec les jeunes ?

 
Nous n’avons pas encore suffisamment de recul, mais j’ai eu des retours positifs après chaque atelier. C’est la première fois que nos jeunes ont accès à une plateforme avec des vidéos, des quiz, des jeux de rôle et des animations ; ils trouvent cela très ludique. Ils apprécient également les vidéos, qui facilitent la mise en situation. Avec des vidéos et des éléments de langage marquants, les jeunes peuvent s’imprégner facilement de cette méthode.
 

Quel a été votre ressenti par rapport à cette formation ?

 
Sur le moment, j’ai trouvé cette formation assez dense. Il y a toute une méthode rigoureuse à connaître pour pouvoir ensuite la transmettre aux jeunes. Avec quelques jours de recul, je me suis rendu compte qu’elle était vite assimilée grâce à la mise en pratique et les jeux de rôle. J’ai ainsi pu la transmettre facilement aux jeunes.
 
D’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié les différents aspects de cette méthode : l’importance de la prise de contact, pourquoi il faut s’intéresser aux besoins de l’entreprise avant de parler de soi, comment développer son réseau, comment prendre des rendez-vous, comment amener à parler du contrat d’apprentissage à la fin de l’entretien téléphonique… La méthode proactive oblige nos jeunes à faire des recherches sur les métiers. Elle leur donne de l’assurance, mais aussi une longueur d’avance.

Retrouvez d’autres retours d’expérience sur notre blog !

 
Un grand merci à Léa Pasdeloup pour ce retour d’expérience avec Proactive Academy.
 

Crédit photo : Freepik