Comme pour tous les secteurs, le taux des alternants dans le domaine de l’industrie a, de manière générale, tendance à baisser ces dernières années. Malgré cela, certaines spécialités tendent à tirer leur épingle du jeu. Zoom sur un secteur tourné vers l’avenir.

Quelques généralités

  • 57 303

C’est le nombre de nouveaux contrats d’apprentissage signés dans le secteur industriel en 2014. Ce chiffre en fait le deuxième secteur de recrutement d’alternants, devant la construction, mais cependant loin derrière le secteur tertiaire qui rafle la mise depuis déjà plusieurs années (plus de 58 %).

  • 36.6 %

C’est le taux d’apprentis que comptait le secteur de l’industrie en 2014 (hors contrats professionnels). Malgré la légère baisse du nombre d’alternants, dans le secteur industriel comme partout, l’industrie continue cependant d’employer plus du tiers (159 111 personnes) des apprentis de France (435 000).

  • 17,1 %

C’est le nombre d’apprentis dans les spécialités de la transformation (fonderie, moulage), premières à être plébiscitées par les jeunes. Ils sont également 15,5 % en mécanique, énergie ou électronique, et 3,4 % en spécialité pluritechnologique de la production (notamment dans les branches de contrôle-qualité).

La métallurgie en légère hausse

  • 25 197

C’est le nombre d’apprentis recrutés par des entreprises adhérentes à l’UIMM (Union des industries et des métiers de la métallurgie) l’an dernier. Une légère progression par rapport à l’année précédente. La métallurgie reste donc le premier domaine industriel à séduire les jeunes.

  • 78 %

C’est le pourcentage de jeunes inscrits en filière métallurgie qui trouvent un emploi dans les six mois qui suivent la fin de leur formation. Un chiffre stable, qui prouve que la métallurgie est aujourd’hui encore un secteur porteur pour les jeunes.

L’aéronautique, en progression

  • 4 700

C’est le nombre de jeunes à suivre un apprentissage dans le secteur de l’industrie aéronautique au premier janvier 2015, soit 4 % de plus qu’en 2014. Le secteur, à la pointe de la technologie, est régi par l’innovation. Jour après jour, sa progression aide à dépoussiérer l’image parfois négative que le grand public peut se faire du secteur industriel.  

L’agroalimentaire, tournée vers l’avenir

  • 150 000

C’est le nombre de recrutements d’alternants en projet dans l’industrie agroalimentaire, pour les années 2014, 2015, 2016 et 2017, soit près de 40 000 nouveaux recrutements par an. Le secteur, en pleine expansion en France, espère ainsi parvenir à un niveau de main-d’œuvre susceptible d’assurer son rendement.
 
Métallurgie, agroalimentaire, aéronautique… En sachant se renouveler, innover, en se tournant encore et toujours vers l’avenir, le secteur industriel continue de séduire les jeunes, qui décident de lancer leur carrière professionnelle par une alternance, du CAP au BTS.
 
Découvrez la vidéo sur la voie professionnelle dans le secteur de l’industrie qui tord le cou aux idées reçues !