Alors même qu’ils ont choisi une voie à mi-chemin entre le monde de l’école et celui du travail, les jeunes à la recherche d’un contrat d’alternance éprouvent une difficulté de posture face aux entreprises, dont ils ne maîtrisent pas les codes. Un problème auquel la Proactive Academy propose une réponse inédite : la méthode de recherche proactive d’entreprise.

 

Chercher l’entreprise où effectuer son contrat d’alternance n’est pas chose aisée quand on ne connaît rien du monde de l’entreprise. Habitués aux bancs de l’école et à la posture passive d’écoute des professeurs, les jeunes ont peine à opérer la bascule et à devenir acteurs de leur propre recherche. Beaucoup ne savent pas comment procéder et réclament directement aux entreprises de leur voisinage un contrat d’alternance. Dans la plupart des cas, le résultat s’avère négatif, et, découragés, les jeunes ne chercheront plus à contacter l’entreprise en question. C’est pour aider ces jeunes à opérer une transition entre le monde scolaire et celui de l’entreprise que Proactive Academy propose une méthode innovante en matière de recherche d’entreprise : la recherche proactive d’entreprise.

Anticiper les besoins immédiats des entreprises pour anticiper les difficultés

Être acteur et actif, se renseigner, identifier les besoins, poser des questions : voici les fondements de la posture proactive que propose d’adopter la Proactive Academy. L’idée-force est de transmettre aux jeunes les codes qui leur permettent de discuter et d’échanger en amont avec les professionnels du secteur qu’ils souhaitent intégrer. L’objectif est de comprendre concrètement quels sont les besoins à court terme de l’entreprise. Pour ces jeunes (pas) encore en formation, il s’agit de préciser leur projet professionnel, de comprendre les réalités du métier et d’anticiper certaines difficultés liées à leurs missions futures tout en questionnant les professionnels sur leur entreprise. Sans ces échanges préalables, certains jeunes se rendent compte bien trop tard des difficultés qui peuvent se présenter et mener à terme à une rupture de contrat (27 % des contrats d’apprentissage commencés en 2011-2012 ont été rompus avant leur terme théorique).

Un atout pour l’insertion professionnelle

Au-delà de ce travail en amont, la posture proactive permet une insertion en entreprise plus aisée pour un jeune conscient des enjeux et des réalités professionnelles. Elle peut aussi être génératrice de confiance : un jeune qui montre un intérêt pour le métier, les attentes et les besoins immédiats d’une entreprise fera preuve d’atouts indéniables pour un employeur.

 

Chiffres clés

70 appels fructueux sur 100 pour les jeunes ayant suivi la formation de Proactive Academy sur la recherche proactive d’entreprise.

 

Selon le diplôme et le métier, entre 55 et 75 % de retombées positives en termes de signatures de contrat (convention de stage, contrat d’insertion professionnel, contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage).

Pour aller plus loin