Manque de confiance en soi, difficultés à trouver sa place, pensées négatives qui empêchent d’avancer… En découvrant le monde de l’entreprise, les apprentis sont souvent confrontés à des inquiétudes, dont la peur de l’échec. Résultat : ils n’osent pas s’affirmer et entrer en action. Alors, comment faire ? La méthode proactive est une solution pour y remédier. On vous explique !

Pourquoi appliquer la recherche proactive d’entreprise ?

 
Lorsqu’un jeune choisit la voie de l’apprentissage, il doit forcément signer un contrat avec une entreprise. Face à des refus, le jeune peut facilement perdre confiance en lui… Sauf qu’avec la méthode proactive, le futur apprenti devient acteur de sa recherche d’entreprise : il a toutes les clés pour adopter la bonne posture vis-à-vis du monde professionnel et peut développer ses compétences relationnelles, définir avec précision son projet, élargir son réseau… Le jeune devient actif, gagne confiance en lui et améliore l’efficacité de ses prises de contact.

Comment la méthode proactive améliore la confiance des jeunes ?

 

  • En opérant la transition entre l’école et l’entreprise : habitués à l’écoute des professeurs, les apprentis sont encouragés à adopter une posture passive pour trouver une nouvelle dynamique. Tout devient plus simple pour la relation école – entreprise !
  •  

  • En apprenant aux jeunes les codes du monde de l’entreprise, pas à pas : travailler en équipe, comprendre l’organisation de l’entreprise, identifier les besoins du secteur… La méthode proactive facilite la transmission de ces informations via des échanges avec les professionnels. Plus pertinent, le jeune devient un interlocuteur de confiance.
  •  

  • En améliorant la posture de l’apprenti : avec la méthode proactive, le jeune adopte une nouvelle attitude. Il n’est plus seulement un demandeur d’emploi, mais un professionnel en devenir ! Ce changement de perception vis-à-vis de l’entreprise bouscule les réticences des professionnels à embaucher un jeune sans expérience : un jeune qui montre de l’intérêt tout en connaissant les besoins et les attentes de l’entreprise a beaucoup plus de chances d’être recruté.
  •  

  • En précisant le projet professionnel : connaître la spécificité d’un métier et les besoins à court terme de l’entreprise convoitée permet d’affiner son projet et, surtout, d’anticiper les difficultés. Avec la méthode proactive, le jeune est encouragé à questionner les professionnels : les réponses dont il bénéficie lui permettent de mieux connaître ses aspirations !

 
Génératrice de confiance, la méthode proactive est un réel atout pour un jeune confronté au monde professionnel. Pour développer la recherche proactive d’entreprise, nous vous proposons des formations sur-mesure. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à faire une demande de diagnostic !
 

Demander un diagnostic gratuit
 

Crédit photo : Designed by Creativeart / Freepik