Recherche d’alternance : 8 pratiques qui remportent du succès auprès des entreprises

22 septembre 2015 | Conseils pratiques | 0
recherche-proactive-d-entreprise

Un jeune qui cherche un contrat d’apprentissage doit obligatoirement trouver une entreprise acceptant de l’accueillir et un tuteur, chose qui n’est pas si évidente pour des jeunes inexpérimentés ! Voici quelques bonnes pratiques et erreurs à éviter pour décrocher son contrat.

1/ Contacter directement l’entreprise pour comprendre ses besoins

Beaucoup de jeunes expriment une certaine appréhension à l’idée de devoir contacter directement une entreprise. La peur de se voir rejeté prend souvent le pas sur la volonté de décrocher un poste. Pourtant, un appel plutôt qu’un courrier permet de se faire connaître par l’entreprise et d’en apprendre plus sur elle et ses besoins : un échange donnant-donnant.

2/ Se présenter brièvement et ne pas évoquer immédiatement le contrat d’apprentissage

Il faut être clair et précis lors de l’appel. La personne qui décroche a besoin de savoir rapidement pourquoi on l’appelle. Une entrée en matière simple fera l’affaire :

  • Dire son prénom ;
  • Expliquer que l’on intègre bientôt un CFA ;
  • Manifester son souhait d’en apprendre plus sur l’entreprise.

Il faut être succinct, il s’agit d’un premier contact. Nul besoin de préciser en introduction une volonté d’obtenir un contrat d’apprentissage, cela risquerait d’effrayer l’interlocuteur et d’écourter l’échange.

3/ Bien laisser la parole à l’entreprise et s’intéresser à ce qui est dit

Si certains jeunes sont trop intimidés lors de leurs appels, d’autres auront la verve facile et auront tendance à monopoliser le temps de parole. Lors de cette première discussion, il est primordial de laisser l’entreprise s’exprimer pour en apprendre davantage sur ses projets et missions.

4/ Poser des questions et savoir rebondir sur une information

En laissant la parole à l’entreprise, le jeune doit recueillir des renseignements lui permettant de relancer la conversation en posant des questions. Rebondir sur ce qui est dit montrera un réel intérêt et de la motivation.

5/ En fin de discussion, demander un entretien avec l’entreprise

Une fois les informations obtenues, il pourra être intéressant de proposer un rendez-vous pour se présenter. Évoquer concrètement la possibilité de contrat d’apprentissage sera bien également perçu.

6/ Ne pas parler trop vite

Stressés, intimidés, beaucoup de jeunes ont tendance à parler trop vite. Cela pourrait donner l’impression à l’interlocuteur que l’on souhaite se débarrasser d’une tâche ingrate et ce dernier risquerait de ne pas bien comprendre ce qu’on lui dit !

7/ Éviter le “par coeur”

Pour se rassurer, certains apprennent un texte de présentation par coeur. Malheureusement, cela s’entend au téléphone par le débit de parole et ne rend pas la conversation fluide ou agréable.

8/ Éviter le registre de langage familier

Si certains sont trop intimidés pour être naturels, d’autres en revanche risquent d’être trop spontanés et se laisser emporter dans quelques éléments de langage un peu trop familiers. Une attitude qui pourrait froisser un professionnel et le braquer pour la suite !

 

Avec ces quelques pratiques, les jeunes sauront mieux comment mener leur appel et oseront plus facilement décrocher leur téléphone pour mieux décrocher un contrat !

Laisser un message