Je recrute un apprenti : combien cela va-t-il me coûter ?

16 février 2016 | Chiffres clés, Conseils pratiques | 1
je-recrute-un-apprenti-combien-cela-va-t-il-me-couter

Grâce à de nombreux avantages fiscaux et aides mises en place par l’Etat, recruter un apprenti peut parfois être une véritable aubaine pour les entreprises. Si vous n’êtes pas encore tout à fait certain de pouvoir vous le permettre, nous vous détaillons aujourd’hui le coût réel d’un apprenti pour l’entreprise.

1/ Une rémunération variable

Avant toute chose, il faut savoir que la rémunération d’un apprenti dépend à la fois de son âge, et à la fois de l’ancienneté de son contrat. Les employeurs ne paient pas de charges sur la rémunération de leurs apprentis : la rémunération brute sera donc égale à la rémunération nette.

Le salaire minimum de l’apprenti est fixé par la loi, il correspond à un certain pourcentage du SMIC.

2/ Montants de rémunération

  • Le salaire minimum d’un apprenti en première année de contrat est de 25 % du SMIC s’il est âgé de 15 à 17 ans, 41 % s’il est âgé de 18 à 20 ans et 53 % s’il est âgé de 21 ans au moins, soit respectivement 364.38 euros, 597.58 euros ou 772.49 euros.
  • Le salaire minimum d’un apprenti en deuxième année de contrat est de 37 % du SMIC  s’il est âgé de 15 à 17 ans, 49 % s’il est âgé de 18 à 20 ans, et de 61 %  s’il est âgé de 21 ans au moins, soit 539.28 euros, 714.18 euros ou 889.69 euros.
  • Le salaire minimum d’un apprenti en troisième année de contrat est de 53 % du SMIC s’il est âgé de 15 à 17 ans, 65 %  s’il est âgé de 18 à 20 ans, et de 78% s’il est âgé de 21 ans au moins soit respectivement 772.48 euros, 947.39 euros, ou 1136.86 euros.

Les montants sont exprimés sur la base d’un temps complet équivalant à 151.67 heures par mois.

3/ Droits de l’apprenti

A ce salaire minimum de base, s’ajoutent les heures supplémentaires qui doivent être rémunérées, ainsi que tous les avantages dont disposent les autres salariés : treizième mois, prime de congés…

4/ Aides et avantages fiscaux

Les entreprises de moins de onze salariés sont aujourd’hui exonérées de cotisations patronales et salariales, à l’exception des cotisations accidents du travail et maladies professionnelles.

Pour les entreprises de plus de dix salariés, seules les cotisations de sécurité sociale sont exonérées.

Outre ces avantages fiscaux importants, les entreprises peuvent, selon leur configuration, bénéficier d’aides financières de l’Etat pour le recrutement d’un apprenti. La prime régionale à l’apprentissage, le crédit d’impôt, l’aide pour l’embauche d’un travailleur handicapé ainsi que l’aide TPE sont susceptibles de concerner tous les employeurs.

 

Bien que les montants de rémunération varient en fonction de l’âge et de l’ancienneté de l’apprenti, son recrutement peut souvent, grâce aux aides et avantages fiscaux, s’avérer être une excellente solution pour un employeur.

 

 

Si vous êtes intéressé par le recrutement d’un apprenti, il vous est possible de faire une simulation sur le site du service public.

Source des chiffres : France Alternance

1 Commentaire
  1. Lespinasse

    23 février 2017
    | Répondre

    Je prends des renseignements dans le cadre d'une formation en apprentissage afin de savoir combien cela coûtera à l'employeur.

Laisser un message