En tant qu’acteur de l’apprentissage, vous le savez sans doute déjà : les jeunes de la génération Z, nés après 1995, font face à de nombreuses idées reçues. Pourtant, si leurs méthodes d’apprentissage sont nouvelles, ils n’ont pas que des défauts, loin de là ! Vous les pensez peut-être fainéants ? Détrompez-vous et découvrez 4 clichés à oublier sur la génération Z !

Les clichés sur la génération Z en infographie : halte aux idées reçues !

Cliché n°1 – Les jeunes de la génération Z sont allergiques à l’autorité

Vous avez déjà entendu dire que les jeunes n’aiment pas l’autorité, qu’ils ne veulent être sous les ordres de personne, voire qu’ils rêvent d’une totale autonomie ? Ce n’est pas le cas, au contraire : 49 % des jeunes sont d’accord pour conserver des niveaux hiérarchiques… à la seule condition d’avoir confiance en leur manager ! (1)

Cliché n°2 – Les jeunes de la génération Z sont fainéants

Certaines personnes l’affirment volontiers : qu’ils soient en centre de formation ou en entreprise, ces jeunes nés devant les écrans manquent de motivation, préfèrent perdre leur temps sur les réseaux sociaux plutôt que de travailler… C’est faux ! Ils veulent simplement travailler dans des entreprises ayant des valeurs qui leur correspondent.

  • 25 % des jeunes de la génération Z privilégient les entreprises fun.
  • 23 % des jeunes privilégient les entreprises innovantes.
  • 22 % des jeunes privilégient les entreprises éthiques.
  • 20 % des jeunes privilégient les entreprises internationales.

Retrouvez aussi l’usage qu’ils font des réseaux sociaux !

Cliché n°3 – Les jeunes de la génération Z n’ont pas d’ambition

Les jeunes de la nouvelle génération manquent d’ambition, se contentent de peu et ne cherchent pas à se dépasser. Ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez… Pourtant, ils ont le goût du challenge et sont prêts à se battre pour atteindre leurs objectifs : 72 % d’entre eux veulent être fiers d’eux-mêmes, peu importe le regard des autres (2).

Cliché n°4 – Les jeunes de la génération Z n’ont plus envie d’apprendre

En plus d’être fainéants et de manquer d’ambition, les jeunes Z n’ont pas envie d’apprendre : ils espèrent atteindre leurs objectifs en un tournemain… Voilà une autre idée reçue sans fondements qui persiste. En réalité, 27 % des jeunes citent les savoirs comme un atout de taille pour les attirer. Ils assimilent l’entreprise à un lieu d’apprentissage et leur soif de variété traduit avant tout une forte envie de découvertes et d’apprentissage continu. (2)

La génération Z a ses qualités et ses défauts ! Une chose est sûre : en tant que structure de formation ou qu’entreprise accueillant des apprentis, mieux vaut la connaître et favoriser la cohabitation intergénérationnelle pour que tout se déroule dans les meilleures conditions et, ainsi, éviter de connaître des ruptures de contrat…

Vous souhaitez lutter contre les ruptures de contrat d’apprentissage ?

(1) Génération Z, Des Z consommateurs aux Z collaborateurs
(2) BNP Paribas, La grande Invazion